15410 articles - 12266 brèves

Suicide d’un homme de 17 ans par pendaison

Publication originale : 22 novembre 2023

Dernière modification : 2 décembre 2023

En savoir plus

Nouveau suicide à la prison pour mineurs de Lavaur : un adolescent se pend dans sa cellule le lendemain de son incarcération
Un adolescent s’est donné la mort dans la nuit à la prison pour mineurs de LavaurUn adolescent s’est donné la mort dans la nuit à la prison pour mineurs de Lavaur Archives DDM - JEAN-MARIE LAMBOLEY

Faits divers, Justice, Tarn
Publié le 22/11/2023 à 14:32 , mis à jour à 15:55
Richard Bornia
l’essentielUn adolescent de 17 ans s’est pendu dans la nuit de mardi à mercredi à la prison pour mineurs de Lavaur. Incarcéré la veille, il devait être jugé pour cambriolages. C’est le troisième suicide au sein de l’établissement.

Un surveillant de l’Etablissement Pénitentiaire pour Mineurs de Lavaur (EPM), lors de sa ronde au milieu de la nuit, a découvert un jeune détenu de 17 ans, pendu dans sa cellule. Un passage à l’acte fait avec le drap de son lit accroché aux barreaux de la fenêtre. L’alerte a été immédiatement déclenchée. Les secours sont arrivés rapidement sur les lieux. L’équipe du SAMU, malgré tous ses efforts, n’a pas pu réanimer l’adolescent.

A lire aussi : Tarn : deux heures avec les mineurs détenus à l’EPM de Lavaur

Ce mercredi matin, c’est l’incompréhension et la consternation qui domine au sein de l’EPM. Le jeune avait été incarcéré la veille dans la prison de Lavaur. « Il n’y avait aucun signe de désespoir chez lui. Aucun élément qui puisse laisser à penser qu’il voulait attenter à ses jours », souligne Yvan Baron, le directeur de l’EPM. 

Nouveau séjour derrière les barreaux
Il a reçu, ce mercredi matin, la mère de l’adolescent pour lui annoncer cette terrible nouvelle. Une maman effondrée, qui n’avait jamais remarqué que son fils avait des pulsions suicidaires.

Le désespéré n’était pas un inconnu à l’EPM. Il connaissait cette prison et quelques détenus qu’il avait rencontrés lors de ces deux précédents séjours. À deux reprises, cette année, il avait été incarcéré à Lavaur. Une fois au printemps où il avait effectué un mois de prison avant d’être libéré sous contrôle judiciaire. La seconde fois date de cet été, une nouvelle fois emprisonné pour deux mois.

A lire aussi : EPM de Lavaur : un surveillant blessé dans une bagarre

Ce mardi 19 décembre, placé sous mandat de dépôt par la Justice, il y entamait donc son troisième séjour derrière les barreaux. Selon nos informations, il devait comparaître le mardi 5 décembre prochain au tribunal de Toulouse, pour des cambriolages.

Troisième suicide par pendaison
C’est le troisième suicide par pendaison à l’EPM de Lavaur. Le 13 décembre 2021, un mineur s’était pendu avec son jean qu’il avait découpé en lanières pour s’en servir comme d’une corde. Il était en détention provisoire suite à une révocation de contrôle judiciaire, dans le cadre d’une information judiciaire suivie par le parquet de Rodez ». Le mercredi 13 décembre 2017, c’est avec ses draps que le détenu, âgé de 16 ans ½ est passé à l’acte. Il était incarcéré pour la première fois après avoir fugué à plusieurs reprises d’un foyer où il était placé.