15414 articles - 12266 brèves

Mort suspecte de Jamal Ghermaoui, âgé de 23 ans, en octobre 2011, au mitard de la Maison d’Arrêt de Nanterre.

Tous les articles

  • Justice pour Jamal - Soirée de soutien à St Etienne

    16 mai 2013

  • Vendredi 17 mai, à la gueule noire à Saint Étienne (42) :
    Soirée en sou­tien au col­lec­tif Vérité et Jus­tice pour Jamal Ghermaoui
    Jamal Ghermaoui, 23 ans (Ayr), a été tué à le 3 octobre 2011 à la maison d’arrêt de Nanterre, par des surveillants pénitenciers.
    Les différentes versions de l’administration carcérale, prétendant toutes au suicide, ne convainquent personne à la cité du Luth à Gennevilliers (92), le quartier de Jamal.
    Comme souvent lorsque des crimes sont commis ou (…)

  • Collectif Vérité & Justice pour Jamal – Point sur l’enquête [mai 2013]

    16 mai 2013

  • Jamal Ghermaoui (Ayr), habitant de la cité du Luth à Gennevilliers, a été tué à l’âge de 23 ans dans sa cellule du mitard de la maison d’arrêt de Nanterre. C’était il y a plus d’un an, en octobre 2011.
    L’administration pénitentiaire s’était alors empressée de muter les surveillants impliqués et de répandre la thèse du « suicide », alors même que Jamal portait sur son corps les traces d’un tabassage en bonne et due forme. Bien qu’aucune procédure judiciaire au monde ne puisse ramener Jamal (…)

  • Gennevilliers, un an après - Vérité & Justice pour Jamal [Vidéo #1]

    18 mai 2013

  • Un an…
    Voilà près d’un an que Jamal Ghermaoui (Ayr), habitant de la cité du Luth à Gennevilliers, a été tué à l’âge de 23 ans dans sa cellule du mitard de la maison d’arrêt de Nanterre.
    Un an que Jamal a été enterré à Ahfir au Maroc, dans le cimetière où reposent les membres de sa famille.
    Un an qu’il manque à sa mère, sa sœur, ses frères, sa compagne, sa famille, ses amis et ses proches, tandis que les surveillants pénitentiaires qui l’ont tué mènent des vies paisibles auprès des (…)

  • En mémoire de Jamal Ghermaoui

    18 mai 2013

  • Il y a un an, Jamal Ghermaoui (Rahimaho Allah), habitant de la cité du Luth à Gennevilliers, s’est fait tuer à l’âge de 23 ans dans sa cellule du mitard de la maison d’arrêt de Nanterre. Le meurtre d’un enfant d’immigrés, perpétré à l’abri des regards. Couvert par l’administration pénitentiaire qui s’est empressée de muter les surveillants impliqués et de répandre la thèse du « suicide ». Bien qu’aucune procédure judiciaire au monde ne puisse ramener Jamal à ses proches, une plainte a été (…)

  • Vérité & Justice pour Jamal [Vidéo #2] Gennevilliers / Nanterre

    18 mai 2013

  • « Toute autorisation de se défendre est donnée à ceux qui ont été attaqués parce qu’ils ont été injustement opprimés » Coran 22 ; 39 Pour rendre hommage à la mémoire de Jamal Ghermaoui (Rahimaho Allaho Ta’ala), tué il y a un an à l’âge de 23 ans dans sa cellule du mitard par des surveillants pénitentiaires, le Collectif Vérité & Justice pour Jamal a organisé un rassemblement samedi 13 octobre 2012 devant la maison d’arrêt de Nanterre. Après avoir déposé une gerbe de fleurs devant la (…)

  • « Ca sent la Banlieue Nord » – Vérité & Justice pour Jamal [Vidéo #3]

    18 mai 2013

  • « Nous soutenons qu’il nous faut compter sur nos propres forces. Nous espérons recevoir une aide extérieure, mais nous ne devons pas en dépendre ; nous comptons sur nos propres efforts, sur la force créatrice de toute notre armée et de toute notre population. » Mao Zedong Les membres du Collectif Vérité & Justice pour Jamal étaient invités à la soirée Nouvelle Vague, MAD, qui s’est tenue à Gennevilliers le samedi 08 décembre 2012. Au programme : web-radio live Equilibrium présentée par (…)

  • Pour Jamal Ghermaoui

    18 mai 2013

  • Mémoire Pour Jamal Ghermaoui :
    http://www.facebook.com/memoirepour...
    Collectif Vérité & Justice pour Jamal :
    http://www.facebook.com/groups/just...
    Contact :
    justicepourjamal@gmail.com
    En octobre 2011, Jamal Ghermaoui (Rahimaho Allah), habitant de la cité du Luth à Gennevilliers, s’est fait tuer à l’âge ...de 23 ans dans sa cellule du mitard de la maison d’arrêt de Nanterre. Le meurtre d’un enfant d’immigrés, perpétré à l’abri des regards. Couvert par l’administration (…)